Intégrer davantage l’action du Pôle emploi dans la création d’entreprise

Dans le cas d’un objectif de création de société, le projet de création est suivi par le responsable du Pôle emploi qui peut servir à trouver des clients, des associés, des partenaires. En particulier le responsable du Pôle emploi peut intégrer dans le projet d’autres personnes « sans emploi » s’il juge cela pertinent. Chaque Pôle emploi disposera d’un bureau mis à disposition par ces entreprises les premiers mois d’activité. L’argent qui serait avancé en tant qu’indemnité en attente du début d’activité serait redevable en cas de succès de l’activité, sans objectif en terme de délai de remboursement mais devant être payé si les bénéfices le permettent.
Une personne ayant bénéficié de ce système et qui échouerait dans la création d’entreprise se verrait obliger d’attendre 10 ans d’emploi salarié, même en tant qu’action civique avant de pouvoir en bénéficier de nouveau, à moins d’avoir remboursé l’indemnité perçue pendant cette durée. Le responsable du Pôle emploi ayant suivi une société qui réussit à rembourser sa dette reçoit une prime payée par l’entreprise créée. Ceci fait partie du contrat d’origine signé au départ entre le Pôle emploi et les créateurs d’entreprises.

Ces entreprises seront d’ailleurs invitées/obligées d’utiliser les services d’autres entreprises « Pôle emploi » afin de favoriser l’activité des entreprises créées par ce système d’aides.

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons