Le piratage sur Internet : une plateforme nationale de visionnage

Il s’agit d’un vrai problème qui répond à un défaut de la société actuelle : l’impatience. L’existence même d’Internet a exacerbé ce défaut et aujourd’hui les personnes piratent des films pour deux raisons, l’indisponibilité des oeuvres sur le service payant et le prix trop élevé à payer. L’Etat Français a mis au point une loi HADOPI cherchant à pénaliser les personnes téléchargeant ces oeuvres piratées. Cependant, cette mesure logique reste injuste tant que l’indisponibilité et les prix ne sont pas des problèmes réglés. On a favorisé les compagnies productrices mais par les utilisateurs. Le projet IMAGINE propose de créer une plateforme nationale puis internationale de téléchargement légale et gérée par l’Etat. L’idée est de permettre la rentabilité des oeuvres et non pas l’enrichissement sans limite des sociétés productrices. Le projet IMAGINE propose donc de prendre en compte le coût de production du film, de la série. Le producteur renseigne donc le coût et rend disponible l’oeuvre sur la plateforme. Celui-ci est proposé à un prix relativement faible. Lorsque le coût de production du film est payé, le prix de visionnage est divisé par 2, puis lorsque le film a récupéré le double de son coût, il est accessible à un prix dérisoire (10 centimes). La plateforme permettrait, en l’absence de sous- titres officiels, à des volontaires de proposer des sous-titres. Un système de rétributions permettrait de payer ces personnes (un montant fixe partagé entre les traducteurs selon le nombre de visionnages pour chacun). Ainsi, les créations culturelles du monde entier pourraient être partagées. Un système simple de login/mot de passe permettrait de payer les oeuvres vues en validant chaque jour ou chaque semaine la liste des oeuvres visionnées. Dans le cas d’une contestation, une procédure judiciaire pourrait être menée pour la vérifier.

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons