Limiter les conséquences néfastes de la précarité

La difficulté principale rencontrée par les personnes devant faire face à des situations de précarité est le paiement des frais fixes (remboursement de prêt, charges du loyer, abonnement télévision, Internet). Aujourd’hui les contrats sont relativement figés et le temps de prendre les dispositions pour réduire les frais est trop important. L’Etat propose d’organiser un état précaire qui de façon automatique règlerait rapidement la plupart des obligations financières de la personne. En particulier mettrait en pause automatiquement les abonnements jugés non indispensables (télévision, magazines, téléphone). Pour certains, l’abonnement serait transformé en abonnement « précaire » qui permettrait d’utiliser les services de façon restreinte pour un prix modique et qui serait remboursable une fois la période de précarité passée. De même, les remboursements seraient soit retardés automatiquement soit avancés par l’Etat qui récupérerait la somme avancée dans le temps. Le principe est de laisser jusqu’à 2 mois à la personne pour retrouver une situation rendant possible l’accès aux anciens services. Au terme du second mois un bilan sera fait afin d’étudier si la personne doit changer de logement et prendre des dispositions pour prendre en compte sa nouvelle situation. Avoir une bonne situation à une date donnée ne justifie pas de conserver éternellement une situation au moins autant favorable tout au long de sa vie. L’Etat cherche davantage à simplifier la vie en cas de problème plutôt qu’à permettre de laisser vivre des personnes au-dessus de leur moyens.

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons