Lutter contre la précarité des intermittents par l’action civique et la formation des jeunes

La culture devant intégrer de façon plus important la vie scolaire, de nouvelles possibilités de postes seront disponible aux acteurs de la culture pour fournir des formations aux jeunes. Ceci assurera pour certains d’entre eux un revenu stable. En cas d’offre de cours plus importante que la demande, les acteurs de la culture pourront être amenés à soutenir une action culturelle locale sous la direction de service de l’Etat, pour un salaire relativement plus faible que les salaires conventionnels mais assurant un niveau de vie suffisant ainsi qu’une disponibilité en cas de nouveau contrat.

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons