Un placement en logement social temporaire pour les revenus moyens ou aisés, assorti d’un système de sélection aléatoire

Afin de permettre une mixité sociale, une partie des logements sociaux est attribuée à des revenus moyens et parfois élevés. Cependant ce privilège permet à ces foyers de bénéficier de conditions de vie nettement favorables sans réelles raisons les incitant à conserver ces logements pour des périodes très longues. Certaines de ces familles investissent même dans l’achat immobilier à but locatif grâce à ces conditions de logement avantageuses. Afin de corriger cette injustice, le projet IMAGINE propose d’imposer une durée maximale de bail pour ces familles, de 2 ou 3 ans, assortie ensuite d’une interdiction de bénéficier plus tard d’un logement social à moins que leur situation financière ne se soit dégradée au point d’entrer dans la catégorie des foyers à revenus bas. D’autre part, le choix des familles ayant accès à ces logements pourra être fait grâce à la liste des foyers cherchant un logement si l’institution gérant les locations est créée. Le choix des personnes qui se verront offrir la possibilité d’entrer dans un logement social sera fait de façon « aléatoire » pour les revenus moyens ou aisés. Les personnes aux revenus modestes pourront accéder aux logements sociaux par liste d’attente. Lorsqu’une telle famille dépasse le niveau pour obtenir un niveau moyen ou aisé, elle disposera de 2 ans maximum pour quitter l’appartement mais sera invitée à le faire le plus rapidement possible, par respect pour les personnes dans le besoin.

Laisser un commentaire

Show Buttons
Hide Buttons