Category Archives: Famille

Des propositions et réflexions sur la base de la construction sociale.

Pour le conjoint au foyer

Dans le cas d’un couple marié ou pacsé, si l’un des deux est mentionné comme une personne au foyer, les cotisations d’années pour la retraite de l’un compte pour les deux. Par contre, le montant du salaire pris en compte pour le calcul de la retraite est de 60% du salaire de celui qui travaille pour ce dernier et 40% pour le second. Dans le cas où le choix serait fait de donner une retraite identique à tous, la personne qui travaille paierait une surtaxe pour permettre à son conjoint de bénéficier de la retraite. En cas de séparation, les montants acquis sont conservés par chacun pour la durée de vie commune.

Cependant le Projet IMAGINE propose également de considérer les années de femme au foyer comme des années civiques.

Désacraliser et lutter contre les drogues

Les drogues sont un fléau pour notre jeunesse. Les raisons principales sont le côté « interdit », le mal être, ou les personnes facilement influençables… Avec le projet IMAGINE nous espérons que le bien être reviendra dans la société ainsi que certaines valeurs qui ne donneront pas envie de se droguer. En outre la réforme monétaire, complètement virtuelle, devrait réduire la consommation de drogues. En plus de ces mesures, le projet IMAGINE propose de présenter les drogues de façon scientifique et claire aux enfants mais aussi de montrer les conséquences sur la santé, sur l’économie et le budget des foyers qui consomment des drogues et sur les autres aspects néfastes des addictions. Des discours de jeunes ayant souffert de la drogue pourront être faits. Des campagnes de publicités seront également faites sur la télévision jeune. Le projet IMAGINE, c’est vivre mieux. Le projet ne peut accepter des drogues qui nuisent à la santé mais ne peut pas non plus aller contre la liberté individuelle. Cependant, les personnes touchant à la drogue ne pourront bénéficier de certaines mesures bénéfiques du projet sans s’engager à obtenir de l’aide et à arrêter, à moyen terme, toute consommation de drogue. Ce sera le cas du concept de Junior entreprise, d’aide à l’obtention du permis de conduire…

Soutenir les activités culturelles intergénérationnelles

Apprendre des aînés, partager, dynamiser. L’association d’adultes avec les enfants autour de projets culturels peut être source de création, de lien social, dans le respect de chacun. Des initiatives locales existent déjà mais on pourra inciter chaque génération à participer davantage. En particulier, il faut insuffler l’état d’esprit qui pousse à l’échange et à la rencontre.

Protéger le jeune ayant des problèmes familiaux et lui donner les moyens de sa réussite

Certains jeunes sont parfois dans ses situations familiales difficiles. Il leur sera donné la possibilité de quitter temporairement leur famille pour rejoindre un internat et y suivre leurs études. La distribution des allocations familiales (si le système existe encore) pourra dans des cas précis se faire directement aux jeunes, pour certains  ayant commencé à travailler et ayant quitté le foyer familial par exemple.

Développement des aides pour le logement étudiant

Le Projet Imagine désire la mise à disposition de suffisamment de logement étudiant pour la demande. Mais avant de disposer d’un parc de logements suffisant pour loger l’ensemble des étudiants, des mesures devront être prises pour les aider. En particulier un nouveau système locatif géré par l’Etat permettra d’assurer aux propriétaires les loyers des étudiants sans apporter de caution. L’étudiant sera par contre redevable via un emprunt à 0% des sommes avancées par l’Etat s’il choisit ce type d’aide. Le financement par service civique sera également disponible. Un système d’aide similaire sera étudié également pour les jeunes travailleurs.

Ne plus autant favoriser la croissance démographique

La croissance démographique est aujourd’hui présentée comme un moyen de payer les retraites dans le futur, mais favoriser le nombre d’actifs demain revient à favoriser le nombre de retraités après demain et continuer ainsi le cercle vicieux. Vivre mieux c’est aussi vivre moins nombreux. Des mesures favorables seront prises pour les deux premiers enfants mais les mesures actuelles seront réduites pour les enfants suivants (cf. la partie famille)

Simplifier le divorce

Le divorce est un choix personnel, individuel mais ayant des conséquences dans le foyer familial. Les personnes changent, les erreurs sont humaines. C’est pourquoi nous proposons de simplifier la procédure de divorce pour éviter qu’une situation désagréable ne perdure trop longtemps. Ainsi, l’accord des deux époux ne sera pas nécessaire pour accélérer la procédure et un époux pourra demander le divorce de manière unidirectionnelle. La procédure sera également plus rapide. Si les frais liés aux enfants étaient pris en charge par l’Etat, les pensions reversées au parent en charge par l’autre parent seraient relativement faibles. En particulier elles ne seront pas proportionnelles au salaire de l’autre conjoint mais bien relatif aux besoins normaux d’un enfant. Cependant, les frais de garde, si l’autre parent n’est pas disponible et s’ils sont justifiés, devront être pris en charge de façon équitable proportionnellement au revenu de chacun.

Prendre davantage en compte la décision des enfants dont les parents divorcent

Lors de la séparation des parents, marié ou non, il faudra donner des droits aux enfants de plus de 6 ans (à définir) pour permettre à leur choix de peser sur la décision du juge. Une discussion entre les enfants et un psychologue pour enfant devra être organisée préalablement. Pour les enfants de moins de 6 ans possédant des frères et sœurs plus âgés, ceux-ci peuvent décider d’être réunis avec leur frère ou sœur plus jeune. Dans le cas contraire, le juge décidera.

Congé paternel et congé maternel

Le congé maternel et paternel sont des avantages nets pour aider la famille lors d’une naissance et fournir un environnement adapté à la naissance. Cependant, le déséquilibre entre les deux durées de congé pénalise d’avantage l’entreprise de la mère que celle du père, justifiant indirectement une différence de salaire ou de responsabilités entre le père et la mère. Pour pallier ce déséquilibre, le projet IMAGINE propose de donner 24 semaines de congés pour un des trois premiers enfants, au choix, 18 pour les suivants parmi les trois au père comme à la mère, et 12 pour les suivants en suggérant qu’à partir de quatre enfants l’un des deux doit rester au foyer. Les règles pour la mère sont identiques aux règles existantes (6 semaines prénatales dont 3 semaines pouvant être reportées en post-natales). Cependant, seul le premier mois postnatal est obligatoire. Le reste pouvant être utilisé au choix durant les trois premières années post-natales. En particulier le père peut prendre des jours de congés à partir de 6 semaines avant la date d’accouchement et jusqu’à trois ans après. Toutefois, un système devra être mis en place pour permettre à l’un des parents de transférer des jours de congés à l’autre parent si le salaire de ce dernier est inférieur durant la première année. Il n’y aura plus par contre d’allongement pour les enfants supplémentaires. Une réflexion pourra être menée pour réduire les durées de congés lorsque l’un des deux parents a un salaire conséquent et que le couple n’a pas besoin d’aide financière supplémentaire.

Show Buttons
Hide Buttons