Category Archives: Programme pour les législatives

De nombreuses propositions innovantes pour redéfinir le quotidien en France.

Prise en compte du nombre de parrainages

Il serait possible d’imaginer, en plus d’un parrainage multiple de la part des élus, que le financement de la campagne soit remboursé par l’état à hauteur du poids représenté par ces élus (nombre d’électeurs inscrits sur les listes / nombre de parrainages donnés). Un minimum de financement devra tout de même être octroyé à chaque candidat.

Renforcer l’autorité du professeur

Autorité du professeur au travers de l’autorité du surveillant qui lui peut avoir une action directe sur l’élève. Le professeur devra avoir par ailleurs une liberté de répression plus importante sur l’élève, sans avoir à subir des remontrances de la part des parents. L’enfant est aujourd’hui conscient qu’il dispose d’une protection très importante et que le professeur n’a que peu de pouvoir sur lui. Cette situation devra être corrigée afin de redonner une réelle autorité au professeur.

Une certaine sévérité avec les personnes irrespectueuses des règles ou des décisions de justice

Avoir des possibilités légales de condamner sévèrement des étrangers en situation illégale qui récidivent dans l’illégalité ou qui commettent des délits. Un système devra être pensé pour ne plus permettre à des personnes de ne pas avoir de considération pour les lois en se pensant intouchables. En particulier un dispositif devra être mis en place pour prendre en charge automatiquement les enfants coupables d’actes illégaux et de parents en situation irrégulière afin de pénaliser sévèrement les parents et de les reconduire à la frontière, sans aucune compensation et en les mettant en statut de première reconduite, ou en les insérant dans des centres de détention pour mineurs. Les personnes ayant été reconduites une fois à la frontière et qui seraient prises à nouveau en situation irrégulière sur le territoire devront être pénalisées par une sanction extrêmement forte.

La taxe unique

Le système contient, à chaque début de période, après imposition, la masse monétaire suivante : M=nombre d’actifs*salaire moyen. L’état injecte dans le système durant chaque période un montant E pour payer les fonctionnaires et les actions qu’il mène. A la fin d’une période, pour qu’au début de la période suivante le montant soit toujours identique (à nombre d’actifs constant), il doit prélever un impôt équivalent à 1-M/(M+E).
Si l’on prend les données actuelles, considérons un budget à 550 Milliards pour un salaire moyen à 2700EUR et 28 millions d’actifs en France. L’impôt unique serait donc de 1-(2 700*28 000 000)/ (2 700*28 000 000 + 550 000 000 000 / 12 )=38%. La taxe unique serait donc proche de 40% pour chaque individu, mais il n’y aurait plus de TVA, plus de cotisations patronales… Cette évaluation ne prend pas en considération le fait que la dette sera nettement diminuée et que les intérêts n’existeront plus.
L’emploi n’est plus taxé au niveau de sa création, la fiscalité est largement simplifiée et l’impôt est juste. Ceci devrait favoriser la création de l’emploi et les initiatives de création de sociétés.

Création & développement de ludothèque/bibliothèque locales qui stockeraient les jouets et en feraient bénéficier les enfants du voisinage.

De façon similaire avec les entrepôts d’objets dont les citoyens peuvent disposer, nous proposons de mettre en place des ludothèques/bibliothèques locales, associées par exemple à des crèches ou des écoles, où les citoyens pourraient stocker leurs jouets/livres afin que les enfants du voisinage puissent en profiter. En plus de faire plaisir aux enfants, cela permet de favoriser le lien entre voisins.

Développement des transports en communs et écologiques

Aujourd’hui les transports en commun sont parfois peu efficaces, peu fréquents, en particulier dans les zones rurales. De même, la place du vélo et celle du piéton dans nos villes sont pénalisées par des infrastructures dangereuses. Le projet IMAGINE désire initier un grand plan de réforme des transports en communs et écologiques au sein de nos ville et campagne, pour qu’à terme, la voiture ne devienne qu’une solution d’urgence. Le flexibus, les stations de vélo (cf. la partie sur la réforme écologique), la réduction des tarifs du transport en commun et l’objectif des centres piétons sont autant de proposition qui limiteront la pollution et favoriseront les transports en commun.

Les flexi-bus

Grâce à l’informatique, un système de flexi-bus peut être mis en place. Il s’agit d’un système qui planifie les trajets et les horaires du bus en fonction des demandes des utilisateurs. Par exemple une personne A, à 15H, demande un bus à 20H au point 56746 pour rejoindre 3456 (il peut mettre des adresses aussi). Lorsque le système a reçu suffisamment de demandes, il va tracer un premier trajet et va envoyer à A un message contenant l’horaire et le lieu (idéalement le point demandé mais possibilité de changement réduit). Disons par exemple 20H15 avec une arrivée prévue à 21H. La personne A peut alors accepter, ou refuser en indiquant une demande précise. S’il accepte le transport est payé et la personne doit être présente au point de rendez-vous. Un sms lui est envoyé pour le tenir informer de l’heure prévue du bus en temps réel. Le trajet flexible peut être adapté en temps réel pour prendre des personnes à la dernière minute.
L’idée est de fournir un système simple d’utilisation, efficace et démocratisé afin qu’un grand nombre d’utilisateurs se servent du système et qu’il soit performant. Ce système sera en particulier utile aux heures tardives de la nuit les vendredis et samedis soir, permettant par exemple aux personnes ayant bu trop d’alcool de ne pas prendre le volant.

Flexibilité de gestion des employés

Lorsqu’un employé passe d’un emploi de coefficient X à un emploi de coefficient Y, ou Y est supérieur à X, l’employeur dispose de 6 mois d’essais pour tester les compétences de l’individu à ce nouveau poste. Durant ces six mois, il peut à tout moment le rétrograder à l’emploi de coefficient X. Une fois la période d’essai écoulée, l’employeur peut toujours rétrograder une personne au dernier échelon occupé en lui donnant un préavis de 6 mois au cours duquel il peut aussi revenir sur sa décision. Cette possibilité peut permettre à l’employeur de sanctionner une première fois des individus qui se satisfont dans une position sans accorder l’énergie nécessaire au poste. Par contre si la personne est passée du coefficient X à Y puis à Z, elle ne peut plus revenir à X.

Favoriser la présence d’un avocat dans le commissariat

Les commissariats pourront proposer un de leur bureau pour héberger un avocat. Celui-ci sera disponible pour répondre aux questions des citoyens, évaluer les droits des délinquants. Il sera ainsi présent sur place en cas de besoin et aura la possibilité de traiter des affaires privées également. Les services administratifs pourront également lui servir pour prendre rendez- vous…

Rembourser les médicaments en fonction de leur efficacité

Le remboursement des médicaments se fera selon l’efficacité prouvée ou statistique de chacun. En particulier le médecin et le pharmacien devront se montrer pédagogues et bien indiquer sur l’ordonnance les médicaments fortement recommandés pour leur efficacité et ceux moins indispensables. Ce sera alors au patient de décider quels médicaments il désire. En outre, les médecins qui auront traité des maladies efficacement avec moins de médicaments recevront une prime.

Show Buttons
Hide Buttons