Category Archives: Solidarité et Partage

Etre là pour ceux qui veulent s’en sortir

Rendre possible des activités de rencontre et de partage entre seniors

Rencontrer  de nouvelles personnes n’est pas facile et c’est souvent une raison invoquée par les personnes âgée pour ne pas changer de lieu de vie à la retraite. Des revenus faibles sont une autre raison. Nous proposons aux seniors de bénéficier d’un système de voyage proche de celui proposé pour les jeunes dans les zones rurales. Chaque personne âgée pourra, avec d’autres, prendre la décision de voyager en France en s’échangeant les maisons, avec le soutien logistique de l’Etat, et en rencontrant dans les différents endroits des personnes qui comme eux, ont choisi de bouger pour une période donnée, et désire rencontrer d’autres personnes. Le tourisme local s’en trouvera favorisé puisque de nouvelles personnes arrivant, elles auront envie de visiter la région. D’autre part, le courage de visiter est souvent plus facile pour les seniors lorsque le voyage est fait à plusieurs et encadré.

Pour le conjoint au foyer

Dans le cas d’un couple marié ou pacsé, si l’un des deux est mentionné comme une personne au foyer, les cotisations d’années pour la retraite de l’un compte pour les deux. Par contre, le montant du salaire pris en compte pour le calcul de la retraite est de 60% du salaire de celui qui travaille pour ce dernier et 40% pour le second. Dans le cas où le choix serait fait de donner une retraite identique à tous, la personne qui travaille paierait une surtaxe pour permettre à son conjoint de bénéficier de la retraite. En cas de séparation, les montants acquis sont conservés par chacun pour la durée de vie commune.

Cependant le Projet IMAGINE propose également de considérer les années de femme au foyer comme des années civiques.

Reconnaissance de la pénibilité

Certains emplois extrêmement difficiles pourront donner lieu à une augmentation du nombre d’années d’action civique possible comptant pour la cotisation en accord avec la médecine du travail. En particulier, le système de pension des militaires sera remplacé par un système donnant droit à une année d’action civique par année de service. Pour les métiers pénibles du privé, il pourra être instauré une taxe supplémentaire liée à la pénibilité. Comme toutes les autres taxes supplémentaires, le parlement choisira de les conserver ou non à chaque renouvellement de l’Assemblée Nationale.

Créer de nouvelles formes de correspondance entre jeunes de tous pays

Le contact entre les jeunes de différents pays est une source de richesse culturelle, de tolérance et aussi de respect et de rêve. Les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de faire des vidéoconférences de qualité. Nous pourrions imaginer des échanges internationaux entre classes par visioconférence. Par exemple pour assister à des présentations d’élèves dans une langue étrangère, ou  créer des projets communs pour enrichir les programmes de la télévisions des jeunes (inspiré par le programme de Maxime Verner)

Mettre en place des postes temporaires d’écrivains publics pour les jeunes

Pour arrondir les fins de mois des jeunes et aider les populations en difficulté pour remplir les formalités administratives, nous proposons aux étudiants qui disposeront d’une formation adéquate de participer à un effort civique comme écrivain public. (cf. programme Maxime Verner)

Soutenir les activités culturelles intergénérationnelles

Apprendre des aînés, partager, dynamiser. L’association d’adultes avec les enfants autour de projets culturels peut être source de création, de lien social, dans le respect de chacun. Des initiatives locales existent déjà mais on pourra inciter chaque génération à participer davantage. En particulier, il faut insuffler l’état d’esprit qui pousse à l’échange et à la rencontre.

Créer des liens entre seniors et jeunes

Au travers de rencontres, de formations, d’ateliers ou de projets communs, le projet IMAGINE soutient l’importance de la communication entre générations ; les jeunes peuvent apprendre énormément des générations précédentes. Le projet IMAGINE proposera également des logements chez l’habitant, en particulier chez la personne âgée seule, pour aider financièrement cette dernière tout en favorisant le lien social entre générations (système existant à favoriser). L’assurance d’être protégée par l’Etat permettra de vivre cette expérience de façon sereine.

Organiser des rencontres d’orientation informelles entre jeunes

Le projet IMAGINE propose d’organiser des rencontres entre lycéens et étudiants, par groupe ayant des correspondances de profil au niveau des options suivies, ainsi que des rencontres entre étudiants et professionnels. Ces rencontres vont non seulement permettre aux jeunes  de se projeter dans le futur et de s’assurer de ses choix présents, mais aussi de profiter des conseils et de l’expérience  des aînés. Ces rencontres pourront se faire dans le cadre scolaire.

Faire de l’école un lieu de vie toute l’année

Pendant les vacances scolaires, nous proposons de généraliser l’utilisation des écoles en espaces de centre de vacances, d’ateliers culturels, de représentation ou de réunion, ainsi que de locaux pour des entreprises temporaires. En particulier, un effort pourra être demandé aux enseignants pour accorder deux semaines de vacances scolaires à une présence dans l’établissement pour organiser des activités.

Une autre possibilité serait l’ouverture des locaux à des classes étrangères avec un système d’échange international et en invitant les habitants locaux à accueillir ces enfants et ces familles tout en bénéficiant de l’assurance de l’état en cas de problème.

Créer un dispositif pour garantir une protection aux personnes qui désirent offrir leur aide aux plus démunis

Beaucoup de personnes seraient prêtes à offrir leur toit ou un repas à des plus démunis s’ils avaient la certitude que ces personnes ne pourraient pas trahir leur confiance. Mais aujourd’hui en cas de problème, les démarches administratives et judiciaires pour obtenir réparation peuvent être longues, coûteuses et inefficaces. Le projet IMAGINE propose de créer un contrat entre la personne aidée, la personne aidante et l’Etat. Ceci afin de responsabiliser chacun, de donner un cadre légal à l’assistance fournie et d’avoir des moyens de répressions rapides et efficaces en cas de problème. Il faut que les personnes qui accordent leur confiance à d’autres soient le moins souvent déçues. Dans les pays où les personnes n’ont rien, elles donnent facilement leur confiance car elles n’ont rien à perdre. C’est aussi parce que dans les sociétés plus riches nous avons accumulés des biens que cela peut attiser la convoitise des plus pauvres. Un système plus juste devrait réduire le sentiment de jalousie mais un cadre légal et sérieux incitera les personnes à accepter de partager une chambre, un logement, un repas plus facilement.

Show Buttons
Hide Buttons