Vous écouter de façon plus claire pour mieux choisir

Un vote multinominal pour que votre voix compte

Choisir un mode de scrutin multinominal respectant un vote de refus


Le mode de scrutin actuel n'est plus acceptable. Il nuit à la diversité d'opinions et à l'innovation des idées. C'est pourquoi il faut mettre en place un mode de scrutin multinominal prenant en compte une notion de préférence et un vote de refus. Plusieurs modes de scrutin respectent ces contraintes. Jugement majoritaire, Vote à points.... Le projet Imagine propose un autre mode de scrutin mais un autre mode respectant les contraintes cités plus haut peut être choisi par le rassemblement.


Qu'est ce que le vote multinominal ?

Le vote multinominal s'inspire du vote par approbation mais, pour prendre en compte les préférences des électeurs, pondère le résultat avec un vote uninominal ou par points. Il prend également en compte un "vote de refus" pour que chaque électeur puisse indiquer son refus de l'ensemble des candidats.

Le scrutin approbation+préférence

Il s'agit du cas ou chaque électeur dispose d'un seul points de préférence. Dans les faits, chaque électeur dispose d'une feuille composée de 3 colonnes (cf Image du bulletin ci-contre). Dans la première colonne sont listés l'ensemble des candidats. Dans chacune des deux autres colonnes se trouve autant de cases à cocher que de candidats.
Dans la colonne "Je préfère", l'électeur doit cocher entre 0 et 1 case, correspondant à son candidat préféré.
Dans la seconde colonne "J'approuve", l'électeur doit cocher l'ensemble des candidats qu'il approuve.
Un candidat coché en préférence est considéré comme approuvé, même si l'électeur a oublié de cocher ce candidat dans la colonne "J'approuve". Enfin, une dernière case lui permet de refuser l'ensemble des candidats, c'est le "vote de refus".

Ne cocher aucune case signifie accepter le vote des autres. Le bulletin n'est alors pas pris en compte dans le décompte des résultats mais uniquement dans le nombre de votant.

Le vote approbation + points est similaire sauf qu'au lieu d'une case à cocher préférence, l'électeur doit répartir X points parmi les candidats. Plus compliqué, il permet toutefois de mieux prendre en compte la diversité de choix de chacun.

"Ce vote apporte la réponse aux aberrations du suffrage universel à 2 tours qui oppose deux France plus qu'il n'unit le pays."

http://le-projet-imagine.com/2017/wp-content/uploads/2016/03/exempleVote-360x518.jpg

Le vainqueur est celui qui :

► Obtient en nombre de votes d'approbation plus de 50% des votants (y compris vote de refus)
► Obtient la moyenne la plus élevée entre nombre d'approbations et nombre de préférences (ou proportion de points de préférence)

Dans le cas où aucun candidat n'obtient plus de 50% d'approbation, une nouvelle élection est effectuée avec de nouveaux candidats (impossibilité pour les candidats du premier tour de se représenter).

Dans le cas où aucun candidat n'obtient plus de 50% d'approbation lors de cette seconde élection, une troisième et dernière élection est organisée avec de nouveaux candidats ainsi que le meilleur candidat de chaque tour précédent. Si aucun candidat n'obtient plus de 50% d'approbation, le vainqueur est alors celui qui obtient simplement la moyenne la plus élevée entre nombre d'approbations et nombre de préférences

http://le-projet-imagine.com/2017/wp-content/uploads/2016/03/vote_multinominal_graph-400x264.jpg

Le vainqueur serait le candidat 3 dans cet exemple


Date de mise en place

Si le projet Imagine gagne la présidentielle de 2017, le vote multinominal sera mis en place immédiatement pour le vote des Ministres et les législatives de 2017 (si le délai le permet).

Avantages et désavantages

Les avantages du vote multinominal sont nombreux :
► Permet de signifier tous les candidats approuvés et ainsi de connaître les tendances
► Prend tout de même en compte la préférence des électeurs
► Permet d'indiquer son refus (équivalent du vote blanc demandé)
► Théoriquement un seul tour ► Utilisation d'un bulletin unique de vote (meilleure prévision des quantités)

Les désavantages du vote multinominal :
► La complexification relative qu'il représente par rapport au vote uninominal
► L'électeur doit disposer d'un stylo et respecter les consignes
► Le dépouillement est plus compliqué (mais théoriquement sur un seul tour)

Pourquoi changer le mode de suffrage actuel ?

Le suffrage universel à deux tours
► peut par l'éparpillement des voix éliminer le meilleur candidat
► pousse les électeurs à faire un vote utile, au détriment de l'expression de leur opinion
► ne donne qu'une information tronquée sur les programmes approuvés par les citoyens et sur les consensus entre programmes
► favorise un choix restreint de candidats, et donc une liberté d'expression restreinte
► Le candidat élu peut aujourd'hui ne pas convenir à plus de la moitié des votants

Elections impactées

Toutes les élections sont impactées par ce nouveau type de suffrage. Il faut cependant différencier les élections proportionnelles, les élections de listes et les élections de personnes.

Cas des élections de listes et proportionnelles

Dans le cas d'élections proportionnelles, l'application du vote multinominal conserve l'intention de proportionnalité.
Le fonctionnement est le suivant :
Le gagnant obtient en proportion le nombre d'élus (arrondit au chiffre supérieur) correspondant à la moyenne préférence/approbation obtenue. Par exemple, si l'élection concerne 100 sièges et que la moyenne obtenue est 34,2%, la liste obtient 35 sièges. Les sièges restants sont distribués selon les moyennes obtenues par chaque liste (y compris celle ayant gagnée) réévaluées sur une moyenne de 100%.
Par exemple :

ListeMoyenne
obtenue
Moyenne
réévaluée
Sièges
obtenus
Liste A34.2%21.3%14 (+35)
Liste B25.7%16%11
Liste C22.4%13.9%9
Liste D20.1%12.5%9
Liste E19.4%12%8
Liste F15.2%9.5%7
Liste G11.7%7.3%5
Liste H7.3%4.5%2
Liste I2.7%1.7%0
Liste J1.9%1.3%0
 
Total160.6%100%65 (+35)

Sélection des candidats

Les démarches pour être candidat devront être simplifiées par l'État. En particulier, des structures types et des documents types pourront être mis à disposition des candidats.
Concernant les élections à grande échelle (Département, Région, Nationale), si le nombre de candidats dépassent 20, un tour préliminaire sera effectué pour ne retenir que 12 candidats maximum.
Ce tour préliminaire sera une distribution aléatoire et équitable des différents candidats à l'échelle du département. Chaque bureau de vote se verra affecter un lot de N candidats (N<10) choisis aléatoirement parmi l'ensemble, chaque candidat étant présenté le même nombre de fois (en terme d'électeurs).
Seront retenus les 12 candidats ayant les meilleures moyennes entre préférence et approbation ET ayant plus de 30% d'approbation. Si aucun candidat n'obtient 30% d'approbation, ou qu'un seul candidat obtient plus de 30% d'approbation mais moins de 50%, il est demandé de renouveler l'ensemble des candidatures.
Si un unique candidat obtient plus de 30% et que son approbation est supérieure à 50%, l'élection principale a lieu avec ce candidat et la personne au poste actuellement (si différente).

Candidats désapprouvés

Les candidats ayant obtenu moins de 10% de votes d'approbation ne peuvent pas se représenter à la prochaine échéance électorale de ce type. De même, si le refus est supérieur à 50% des votants, l'ensemble des candidats de ce tour ne peuvent plus se présenter lors de la prochaine échéance.

Confirmation du bien fondé de la réforme

Si l'expérience du vote nominal s'avérait désastreuse lors des 2 premières élections où il serait mis en place, une réflexion sera menée pour déterminer quel système de vote mettre en place . Au terme de cette réflexion une consultation citoyenne (référendum) sera lancée pour déterminer la système de vote à établir.

Référendum de fin de mandat

En fin de mandat, si le système de vote multinominal est toujours effectif, et avant le référendum sur la constitution de la VIème République, un référendum sera organisé pour consulter les citoyens sur ce système de vote. Ce référendum portera également sur le système de choix des ministres.
Le résultat de ce référendum imposera le système d'élection de l'élection présidentielle suivante ainsi que des ministres, si et seulement si aucune constitution pour une 6ème République n'est acceptée. Sinon ce sont les règles de cette 6ème République qui seront appliquées.

Show Buttons
Hide Buttons