Projet associatif ou entrepreneurial chez les jeunes lycéens ou étudiants

Il faut inciter les jeunes à réfléchir, durant leur scolarité, à un projet à mener en interaction avec le monde extrascolaire sous la forme d’une création d’association, d’un groupe lié à une association existante ou d’une création d’entreprise. Ce projet, qui serait développé tout au long de l’année, pourrait ensuite profiter des locaux vides de l’école pour se concrétiser pendant les grandes vacances (expositions, conférences, spectacles, action sociale…). (Mesure inspirée par le programme de Maxime Verner)

Créer de nouvelles formes de correspondance entre jeunes de tous pays

Le contact entre les jeunes de différents pays est une source de richesse culturelle, de tolérance et aussi de respect et de rêve. Les nouvelles technologies permettent aujourd’hui de faire des vidéoconférences de qualité. Nous pourrions imaginer des échanges internationaux entre classes par visioconférence. Par exemple pour assister à des présentations d’élèves dans une langue étrangère, ou  créer des projets communs pour enrichir les programmes de la télévisions des jeunes (inspiré par le programme de Maxime Verner)

Soutenir les activités culturelles intergénérationnelles

Apprendre des aînés, partager, dynamiser. L’association d’adultes avec les enfants autour de projets culturels peut être source de création, de lien social, dans le respect de chacun. Des initiatives locales existent déjà mais on pourra inciter chaque génération à participer davantage. En particulier, il faut insuffler l’état d’esprit qui pousse à l’échange et à la rencontre.

Faire de la jeunesse un dynamisme des zones rurales

Les zones urbaines attirent énormément les jeunes par la proximité des services qui les séduisent : concerts, culture, bars, vie nocturne… mais aussi une offre d’emplois importante. La conséquence de ce phénomène est une concentration de la population au détriment de la campagne. Si nous ne redonnons pas à la ruralité un charme qui séduise les jeunes, nous la condamnons.

Les initiatives jeunes, les services, la qualité de vie des zones rurales devront être repensée, améliorés pour apporter un réel dynamisme dans ces zones. En particulier, le projet IMAGINE propose des mesures pour permettre aux jeunes une vie nomade à l’intérieur de nos campagnes afin de découvrir le territoire français, d’apporter du changement et de la vie dans nos villages.

En particulier, certains réseaux de bars, restaurants ou autres services pourront être créés pour permettre aux personnes de basculer simplement de l’une vers l’autre, par un échange durable ou temporaire. Parallèlement, des initiatives de rencontre du type couchsurfing pourront être mises en place pour permettre aux jeunes de se rencontrer.

Créer des liens entre seniors et jeunes

Au travers de rencontres, de formations, d’ateliers ou de projets communs, le projet IMAGINE soutient l’importance de la communication entre générations ; les jeunes peuvent apprendre énormément des générations précédentes. Le projet IMAGINE proposera également des logements chez l’habitant, en particulier chez la personne âgée seule, pour aider financièrement cette dernière tout en favorisant le lien social entre générations (système existant à favoriser). L’assurance d’être protégée par l’Etat permettra de vivre cette expérience de façon sereine.

Organiser des rencontres d’orientation informelles entre jeunes

Le projet IMAGINE propose d’organiser des rencontres entre lycéens et étudiants, par groupe ayant des correspondances de profil au niveau des options suivies, ainsi que des rencontres entre étudiants et professionnels. Ces rencontres vont non seulement permettre aux jeunes  de se projeter dans le futur et de s’assurer de ses choix présents, mais aussi de profiter des conseils et de l’expérience  des aînés. Ces rencontres pourront se faire dans le cadre scolaire.

Faire de l’école un lieu de vie toute l’année

Pendant les vacances scolaires, nous proposons de généraliser l’utilisation des écoles en espaces de centre de vacances, d’ateliers culturels, de représentation ou de réunion, ainsi que de locaux pour des entreprises temporaires. En particulier, un effort pourra être demandé aux enseignants pour accorder deux semaines de vacances scolaires à une présence dans l’établissement pour organiser des activités.

Une autre possibilité serait l’ouverture des locaux à des classes étrangères avec un système d’échange international et en invitant les habitants locaux à accueillir ces enfants et ces familles tout en bénéficiant de l’assurance de l’état en cas de problème.

Favoriser les échanges internationaux et les possibilités d’émancipation des jeunes

Le projet IMAGINE considère que le voyage est une façon d’apprendre la tolérance, de s’émanciper et de se construire. Les possibilités offertes seront diversifiées. La globalisation du système monétaire proposé pourra permettre de développer les échanges de compétences entre les pays dans le cadre des juniors entreprises et d’un service civique obligatoire.

L’offre est aujourd’hui conséquente (Erasmus, Socrate…) et il faudra continuer à promouvoir ces dispositifs.

Show Buttons
Hide Buttons