Des structures de formation

Les jeunes diplômés seront confrontés évidemment aux problématiques de la création de l’entreprise, de la gestion du personnel. En outre, ces structures pourront aussi accueillir des stagiaires afin de former ces plus jeunes mais aussi de bénéficier d’une aide pour développer l’activité. Les juniors entreprises pourront également bénéficier de l’expérience de spécialistes plus âgés s’étant retrouvés sans emploi. De la même manière, le salaire de la personne sera assuré par l’état pour un certain montant mais sera évidemment déduit des bénéfices si ceux-ci sont suffisants.

La transition entre établissements

Les établissements disposent rarement d’infrastructures permettant d’accueillir des enfants du CP à la terminale. Il se pose alors le problème de la localisation du cours si le niveau n’est pas présent dans l’établissement. Pour ce qui concerne des différences de un niveau, on peut facilement imaginer un professeur de chaque discipline présent pour ce niveau dans les établissements. Pour les élèves ayant deux niveaux de retard, peu nombreux, ils devront être autant que possible regroupés dans un même établissement mais ce cas, espérons-le, sera rare.

Pour les professeurs des matières optionnelles, une relation de meilleure qualité

Avoir des élèves qui ont choisi la matière car elle les intéresse et avoir des élèves a qui ont a imposé la matière sont deux choses complètement différentes. Les élèves devraient être beaucoup plus à l’écoute. En outre, la matière ne comptant pas dans le passage, les élèves auront moins de pression et se sentiront moins jugés. Il s’agit également d’un programme choisi par le professeur dont le but est d’intéresser les élèves en éveillant leur curiosité et en leur faisant partager leur passion.

Un système de suivi

Certains pourraient penser à profiter du système pour gagner de l’argent sans travailler mais le fait que le salaire soit remboursable n’y incite pas. De plus, un système de suivi par une agence et par des parrains (entreprises) permettra de s’assurer que l’idée est viable. Il faudra décider d’une durée maximum laissée aux jeunes pour prouver qu’ils ont développé une entreprise d’avenir.

La personnalisation de formation grâce aux matières optionnelles

A partir de la 6ème, les enfants pourront choisir leurs matières optionnelles de niveau 1. En effet, comme les matières obligatoires, les matières optionnelles fonctionnent par niveau, par sujet et par thème.
Par exemple un cours optionnel peut être : Histoire de l’Egypte, Histoire, Niveau 2.
Pour accéder à ce cours, l’élève devra avoir obtenu le niveau 1 en Histoire de l’Egypte, ou posséder le niveau 2 en Histoire.
Chaque cours optionnel équivaut à un nombre d’heures et chaque élève doit choisir un minimum d’heures optionnelles

Des facilités offertes

Des locaux seront mis à disposition pour les juniors entreprises, dans des conditions proches des pépinières ou bien hébergés par des entreprises qui décident de parrainer la junior entreprise. Dans les deux cas, un loyer est indiqué mais il n’est dû que si les bénéfices ont permis de payer tous les salaires minimum de vie de la junior entreprise.
De plus les juniors entreprises auront des possibilités de faire des campagnes de communication sur la ou les chaînes jeunesse qui seront créées.

La 6ème, le moment de découvrir le panel des options.

Au cours du premier semestre de la 6ème, les élèves pourront découvrir l’ensemble des options disponibles dans la zone scolaire dont ils dépendent au cours d’atelier d’initiation afin de décider, quelles options ils désirent choisir pour la suite, l’élève pouvant évidemment changer d’option à chaque semestre selon ses choix.

Fin de vie de la Junior entreprise

Trois ans après la création, les membres ont plusieurs options :

  • Les membres peuvent transformer l’entreprise en entreprise classique, en y réintégrant tous les membres déjà présents. Les membres qui n’ont pas bénéficié de l’ensemble des trois années d’aides peuvent soit réintégrer une autre junior entreprise, soit conserver ce quota pour en bénéficier à nouveau dans les 5 années suivantes et avant 30 ans.
  • Les membres peuvent décider de détruire la société. Les personnes qui le souhaitent peuvent alors, individuellement, réutiliser ce qui a été produit par l’entreprise pendant son existence, soit au sein d’une autre Junior entreprise ou d’une nouvelle s’ils disposent encore de temps, soit au sein d’une autre entreprise.
Show Buttons
Hide Buttons