Mettre en place des postes temporaires d’écrivains publics pour les jeunes

Pour arrondir les fins de mois des jeunes et aider les populations en difficulté pour remplir les formalités administratives, nous proposons aux étudiants qui disposeront d’une formation adéquate de participer à un effort civique comme écrivain public. (cf. programme Maxime Verner)

Faire de la jeunesse un dynamisme des zones rurales

Les zones urbaines attirent énormément les jeunes par la proximité des services qui les séduisent : concerts, culture, bars, vie nocturne… mais aussi une offre d’emplois importante. La conséquence de ce phénomène est une concentration de la population au détriment de la campagne. Si nous ne redonnons pas à la ruralité un charme qui séduise les jeunes, nous la condamnons.

Les initiatives jeunes, les services, la qualité de vie des zones rurales devront être repensée, améliorés pour apporter un réel dynamisme dans ces zones. En particulier, le projet IMAGINE propose des mesures pour permettre aux jeunes une vie nomade à l’intérieur de nos campagnes afin de découvrir le territoire français, d’apporter du changement et de la vie dans nos villages.

En particulier, certains réseaux de bars, restaurants ou autres services pourront être créés pour permettre aux personnes de basculer simplement de l’une vers l’autre, par un échange durable ou temporaire. Parallèlement, des initiatives de rencontre du type couchsurfing pourront être mises en place pour permettre aux jeunes de se rencontrer.

Créer des liens entre seniors et jeunes

Au travers de rencontres, de formations, d’ateliers ou de projets communs, le projet IMAGINE soutient l’importance de la communication entre générations ; les jeunes peuvent apprendre énormément des générations précédentes. Le projet IMAGINE proposera également des logements chez l’habitant, en particulier chez la personne âgée seule, pour aider financièrement cette dernière tout en favorisant le lien social entre générations (système existant à favoriser). L’assurance d’être protégée par l’Etat permettra de vivre cette expérience de façon sereine.

Organiser des rencontres d’orientation informelles entre jeunes

Le projet IMAGINE propose d’organiser des rencontres entre lycéens et étudiants, par groupe ayant des correspondances de profil au niveau des options suivies, ainsi que des rencontres entre étudiants et professionnels. Ces rencontres vont non seulement permettre aux jeunes  de se projeter dans le futur et de s’assurer de ses choix présents, mais aussi de profiter des conseils et de l’expérience  des aînés. Ces rencontres pourront se faire dans le cadre scolaire.

Repenser la rémunération en stage

Le stage est une partie de la formation. Ce n’est pas un travail réalisé par le jeune mais bien une expérience enrichissante qui doit lui permettre ensuite d’entrer dans le monde du travail.

Trouver un stage est souvent difficile. L’indemnisation du stage, la nature des tâches pouvant être demandées sont souvent des sujets qui suscitent la polémique. Le projet IMAGINE désire simplifier mais encadrer l’emploi de stagiaires et les possibilités de rémunération. En particulier le stage ne doit pas être une façon de prendre la place d’un recrutement (pas de stage successifs pour un même profil) mais bien une manière de former une personne tout en recevant une aide en terme de charge de travail en échange.

Nous proposons donc de limiter plus sérieusement les possibilités de recrutement de stagiaire en temps/homme selon les effectifs de la société dans le cas de stage payé un minimum mais également d’obliger les entreprises ayant un certain effectifs de recevoir un minimum de stagiaire. En outre, la société devra prendre en charge au minimum le logement et les frais de transport en commun du stagiaire. Les règles de rémunération feront l’objet d’une réflexion entre les acteurs mais devront prendre en compte la nature de la mission du stagiaire. En particulier, il faudra noter si le stagiaire possède déjà une expérience sur le poste (stage précédent, emploi étudiant…) ce qui aura pour effet d’augmenter l’indemnité minimale qu’il est susceptible de recevoir.

Des possibilités médiatiques pour les jeunes

Des groupes d’élèves ayant choisi l’option journalisme, média, production… disposeront d’outils pour communiquer leur création (Des journaux locaux, la télévision de la Jeunesse …). En outre, une synergie sera développée et favorisée entre les jeunes et les réseaux professionnels.

Créer un livret de compétences

Comme préconisé dans la réforme de l’éducation, chaque enfant aura en partie un parcours personnalisé. A un instant précis, grâce au livret de compétence, l’ensemble de ses compétences sera connu. Il pourra alors recevoir des informations adaptées sur les différentes orientations qui sont disponibles selon ses compétences. Il pourrait y avoir un livret par cycle. (cf. programme Maxime Verner)

Préparer les jeunes au code

Les jeunes qui le souhaitent pourraient bénéficier, parmi les cours optionnels, de cours théoriques du permis de conduire et avoir la possibilité de passer gratuitement l’examen du code durant leur dernière année. Cette mesure pourrait être financée par une augmentation du montant des amendes des jeunes ayant bénéficié du système les premières années de conduite. (cf. Programme de Maxime Verner)

Les juniors entreprises

Ces structures, dont le nom reprend celui du système proposé par certaines grandes écoles, donnera aux jeunes la possibilité de créer leur propre entreprise en bénéficiant de facilités pendant les trois premières années.  La mesure consiste à assurer aux jeunes qui créent leur entreprise, un salaire minimum pendant trois ans sous forme de prêt à taux 0% ainsi que d’autres avantages (Local à disposition, espace publicité, bénéficier de l’aide de personnes d’expérience).

Show Buttons
Hide Buttons