Sensibiliser les jeunes au préservatif, aux moyens de contraception et au dépistage

Attraper une MST lorsque l’on est jeune, c’est souvent un problème que l’on traîne le reste de sa vie. Les conséquences d’une décision hâtive peuvent être catastrophiques. Parfois par manque de courage, par naïveté, par ignorance les jeunes prennent un risque qu’ils ne calculent pas. De façon pédagogique et responsable, le sujet de la contraception et des risques doivent être traités. C’est une des fonctions du cours de réflexion. D’autre part, l’accès aux moyens de contraception devra être développé. Le dépistage chez les jeunes devra également être incité pour bien leur faire prendre conscience qu’il n’y a pas d’âge pour attraper une MST.

Une tarification spéciale pour les consultations très courtes

Parfois certaines demandes de patient requièrent une intervention très courte du médecin ou bien une impossibilité de traiter le problème. Une tarification spéciale s’appliquera pour les consultations de moins de X minutes. Ce mode de tarification pourra s’appliquer en particulier lors de prescription médicamenteuse périodique et prévue

Pharmacie mobile

Mettre en place dans les zones rurales des pharmacies mobiles qui se déplacent dans les villages pour fournir aux habitants les services demandés. Les habitants qui en ont besoin pourront demander à la pharmacie de venir dans leur village. De même les médecins pourront se procurer directement les médicaments pour le patient et leur donner suite à la consultation sans que celui-ci ne doivent se déplacer, en particulier pour les rendez-vous réguliers. (exemple des personnes âgées)

Un environnement qui protège la santé

L’alimentation, la pollution, les nuisances sonores, les conditions de travail, la précarité, les logements indécents sont autant de facteurs qui indirectement peuvent nuire à la santé. En corrigeant ces facteurs extérieurs et en diminuant les risques d’un environnement néfaste pour la santé, le projet IMAGINE espère ainsi pouvoir réduire le nombre de personnes à traiter.

Une meilleure accessibilité géographique et financière des soins

Les patients devenus clients responsables devront avoir accès aux soins sur l’ensemble du territoire. Des zones seront enrichies de cabinets médicaux et des structures mobiles seront mises en place pour assurer la proximité entre les systèmes de soins et les patients. En particulier, le réseau ferroviaire inutilisé des campagnes pourra être rouvert pour permettre à des wagons médicaux de se déplacer pour davantage de flexibilité et de disponibilité des médecins.

Zones de service au troisième âge

Dans les zones rurales ou urbaines, des concentrations de services médicaux au troisième âge seront réalisées en parallèle d’une urbanisation appropriée au troisième âge. Ces zones, clairement identifiées, permettront aux personnes âgées qui le désirent de rester indépendantes dans une résidence de plein pied, de disposer de services quotidiens classiques (supermarché, artisan, marché…) Mais d’avoir à proximité tous les services indispensables comme une infirmière d’astreinte en cas de problème, des médecins spécialisés, des aides à domicile… Même si les services au troisième âge seront très représentés, le quartier disposera également d’attrait pour les populations des autres âges. Ceci afin de continuer à mixer en partie les différentes tranches de la population. Ces zones auront cependant un respect plus strict du mode de vie des personnes âgées (nuisances sonores…). On y trouvera également des logements qui pourront accueillir les membres de la famille temporairement.

Plus de facilité et de réactivité dans le parcours de soins

Un système de gestion informatique d’emploi du temps centralisé permettra de prendre directement rendez-vous chez un spécialiste ou un autre médecin en ayant en même temps un suivi du dossier médical et un historique du parcours de soin. En particulier des agendas en ligne de tous les médecins pourront permettre de réserver directement les rendez-vous mais aussi de gérer les urgences.

Un service téléphonique d’urgence rapide et efficace

Un numéro de téléphone santé fusionnant avec le service de SOS médecins permettra par reconnaissance du numéro de téléphone dans le cas d’un fixe de connaître directement le lieu d’appel et ainsi les centres médicaux à proximité. Cet appel servira à aiguiller les personnes vers le service de santé approprié le plus rapidement possible (appel d’ambulances, relais vers un centre médical proche, hôpital). Cette procédure sera nécessaire pour améliorer l’efficacité des différents organes de santé et désengorger les urgences parfois saturées par des cas non prioritaires. La rapidité de traitement des cas rencontrés devra être améliorée par des outils informatiques ergonomiques et efficaces.

Show Buttons
Hide Buttons